Équilibrer vie personnelle et professionnelle


Après la pandémie et le confinement, les salariés qui ont découvert de nouvelles façons de travailler souhaitent les importer dans l’entreprise et cela ne concerne pas que le télétravail. Certains secteurs en tension vont devoir rivaliser d’imagination pour éviter l’hémorragie.


Crises géopolitiques, inflation, situation post-pandémique, chez les salariés la reprise du marché de l’emploi et du travail s’effectue dans un climat anxiogène. Dans un contexte d’inquiétude quant à l’avenir, le souvenir des périodes de télétravail reste bien présent. De fait, pour les métiers compatibles, estimés à au moins 30%, cette nouvelle organisation pourrait se généraliser. Désormais, les entreprises qui le peuvent offrent cette possibilité en moyenne deux jours par semaine. Une solution qui permet aux salariés de maintenir un bon équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. Surtout s’ils ont la liberté d’aménager eux-mêmes cette alternance.

À charge pour les entreprises d’essayer d’y répondre au mieux. En outre, cette exigence va de pair avec l’aspiration des collaborateurs à introduire de nouveaux rythmes au travail même lorsqu’ils se trouvent dans les locaux de l’employeur. La sacro-sainte semaine de 9 à 18 heures a vécu. Le salarié souhaite pouvoir arriver plus tôt ou plus tard et décaler son départ en fonction de son heure d’arrivée. Le choix du lieu de travail par rapport au domicile est également largement plébiscité. Et la crise de l’énergie n’y est probablement pas pour rien.

Pendant le confinement, les salariés ont appris à s’organiser différemment et les demandes faites aux entreprises pour davantage de souplesse dans la gestion du temps se multiplient. Des sollicitations auxquelles les entreprises ne peuvent rester indifférentes, particulièrement dans les secteurs sous tension. Le lien entre productivité et conditions de travail n’est plus à démontrer.

Dans ce contexte, lorsqu’ils sont très sollicités, certains cadres sont même tentés de vendre leurs prestations via des contrats commerciaux plutôt que d’opter pour un CDI. Une façon d’obtenir davantage de liberté dans la gestion du temps. Ainsi, parmi les conséquence de la pandémie, certains ont déjà répondu à la question de savoir comment changer de vie.
Il ne leur reste plus qu’à trouver le meilleur accompagnement pour négocier au mieux cette transformation.

Si vous aussi vous êtes sur le point d’effectuer un virage professionnel et que vous souhaitez vous faire accompagner dans cette transformation, réservez un appel. Ce sera l’occasion de faire le point

Laisser un commentaire